“I like challenges.

Kino Guerin 

I gave myself one a few years ago, one that would become my leitmotiv:From now on, I would make furniture with a unique piece of wood, no legs, no crossbars or supports.

 

Of course, there is not only one piece but several very thin layers glued one over the other so as to be able to bend the whole piece. To simplify, let’s take a wooden panel; it makes an excellent top for a table but for the legs, one must bend the extremities until they reach the floor. This is the base, but it must also look very nice, original and be punchy. To get this overall effect, the panel must be bent further in order to obtain an airy movement, as if this had been done naturally. It must reflect equilibrium between the curve and the straight line, between exuberance and purity. The whole essence of this aesthetic approach can thus be captured at a glance and let one speechless at the sight of this splendid beauty, requiring no props or devices. It is my definition of perfection. I gave myself heart and soul in this approach, that I have made mine, and it is now my guidance. With it, I doubt no more. “

 

« J’aime les défis.

 

Il y a quelques années je m’en suis lancé un qui allait devenir mon leitmotiv; dorénavant je ferais des meubles avec un seul morceau de bois. Pas de patte ajoutée, ni de traverse ou de support.

 

Bien sûr il n’y a pas qu’un seul morceau, il y en a plein, très minces, collés les un par-dessus les autres pour pouvoir les courber. Mais il faut que ça ait l’air d’en être qu’un seul. Pour simplifier, disons un panneau de bois, sa surface plane fait un excellent dessus de table, pour les pattes il faut plier les bouts jusqu’à ce qu’ils touchent le sol. Ça c’est la base, mais il faut aussi que ce soit beau, original, que ça ait de la gueule. Pour ce faire il faut courber ce panneau encore plus, lui donner du mouvement, que ce soit aérien, qu’il ait l’air d’avoir fait ça tout seul. Il faut qu’il s’en dégage une impression d’équilibre, entre la courbe et la ligne droite, entre exubérance et pureté, je veux qu’au premier coup d’œil on comprenne toute l’essence de cette esthétique, que ça nous laisse sans voix, qu’on n’y voit que l’éclatante beauté qui ne s’encombre ni de béquille ni d’artifice. C’est ma définition de la perfection. Cette démarche, j’y ai plongé corps et âme, elle m’habite et me guide, avec elle je ne doute plus. »